Continuez pour accéder aux résultats suggérés

    Les micro-maisons d'un hôte aident à réaliser de grands rêves

    Un Superhôte partage ses secrets pour réussir à proposer des séjours uniques à Atlanta.
    Par Airbnb, le 18 déc. 2020
    Temps de lecture : 4 min.
    Date de dernière mise à jour : 28 avr. 2021

    Points à retenir

    • Ce Superhôte a conçu un business plan pour créer des annonces uniques.

    • Il a transformé une cabane à outils nichée dans une domaine boisé en un logement à louer.

    • Axé sur le design et le caractère unique du lieu, il accueille désormais des milliers de voyageurs par an.

    • L'accueil de voyageurs sur Airbnb apporte du plaisir, de l'épanouissement et un revenu stable.

    Sous les 600 arbres imposants de son terrain de 10 000 m² situé en dehors des sentiers battus juste à l'extérieur d'Atlanta, Darrel Maxam a trouvé sa vocation : proposer des séjours uniques sur Airbnb.

    Tout a commencé dans une micro-maison. Darrel a passé les six premières années de sa vie pieds nus dans un espace bétonné de 14 m² en Jamaïque. Des années plus tard, après que sa famille eut déménagé dans le Connecticut, il a satisfait son désir insatiable d'apprendre en acquérant trois diplômes : un en art appliqués, un en histoire et une maîtrise en administration des affaires spécialisée dans la gestion de projet, compétences qu'il met à profit en tant qu'hôte.

    Aujourd'hui, Darrel est un hôte à succès modèle. Il a construit cinq micro-maisons, une cabane dans les arbres, et bâtit actuellement une autre cabane de style dôme géodésique. Très sociable, il a trouvé un moyen d'assouvir ses nombreuses passions, qu'il peut partager avec ses voyageurs.

    Darrel voit d'autres fins au-delà de son propre succès. Ancien combattant, il livre de la nourriture dans sa communauté pour aider les personnes âgées. Il est également convaincu que l'accueil de voyageurs dans des logements uniques est également un moyen créatif de stimuler l'économie locale. « Airbnb peut aider les commerces locaux », dit-il. « Il s'agit de revitaliser une communauté et de la recentrer sur ses activités essentielles. »

    Commencer modestement, avec une marge de croissance

    La vision de Darrel est unique, et il l'a parfaitement mise en œuvre. En 2015, après avoir acheté une maison pour sa famille sur un terrain boisé assez vaste pour s'agrandir, il a accueilli des voyageurs dans sa nouvelle demeure sur Airbnb pour aider à rembourser son prêt immobilier. Darell a ensuite investi dans sa vision.

    ll a souscrit un prêt personnel de moins de 70 000 $ US, et avec l'aide d'une entreprise locale, il a investi cette somme dans la construction de sa première micro-maison sur son immense terrain. Il a fallu huit semaines pour achever la construction.

    Darrel utilisait déjà Airbnb en tant que voyageur et y louait déjà son logement. Sa micro-maison a connu un succès immédiat. Dans la semaine qui a suivi la publication de l'annonce, tous les week-ends ont été réservés sur les trois mois suivants.

    Darrel adore apprendre de nouvelles choses et ses passions sont variées : arbres, nourriture, revues scientifiques, design japonais, etc. « Je réfléchis beaucoup », explique-t-il. « J'adore chercher à apporter des améliorations. » Ses modestes débuts lui a permis de travailler rapidement, et de planifier sans se tromper.

    Construire pour l'avenir

    Grâce à un flux régulier de réservations, Darrel a remboursé son prêt en 18 mois. « J'ai décidé de ne pas m'investir dans un projet à moins de pouvoir en bénéficier dans un délai de 18 mois », dit-il. Il savait exactement ce qu'il voulait faire par la suite : réinvestir.

    Darrel croyait dans le potentiel de l'accueil de voyageurs dans des micro-maisons, et il était impatient de construire davantage de logements. En quatre ans, il est devenu le fier propriétaire des « Tiny Five » (cinq micro-maisons). Chacune d'entre elles donne sur son paysage boisé et comporte un décor unique élaboré à partir de matériaux récupérés.

    Darrel a donné à chaque maison son propre thème unique, et s'est inspiré de ses passions pour s'amuser sans casser sa tirelire. Il a habillé l'extérieur de la première maison de cèdre en utilisant le procédé de conservation japonais shou-sugi-ban, puis l'a décorée de bois récupéré, de meubles anciens et de plantes : toutes les choses qu'il aime depuis son enfance.

    L'entreprise n'a pas toujours été de tout repos. Darrel et sa femme, infirmière en oncologie, géraient les réservations et élevaient trois jeunes enfants tout en travaillant.

    Mais Darrel avait fait les calculs. Accueillir des voyageurs dans des micro-maisons s'est avéré payant : l'investissement initial était faible et son remboursement a été rapide.

    Trouver sa voie dans les arbres

    Darrel souhaitait également construire des logements uniques qui sortent du lot grâce à leur beauté. Toutes les conditions ont été réunies quand il a appris que la région d'Atlanta ne disposait seulement que de deux cabanes dans les arbres.

    Il s'est dit qu'il suffisait d'offrir une cabane exceptionnelle pour que les voyageurs affluent. Et c'est exactement ce qui s'est produit : il pense pouvoir rembourser sa cabane à peine 15 mois après la fin des travaux.

    L'artisanat est la marque de fabrique de Darrel. Il planifie méticuleusement chaque détail, jusqu'à la balançoire de la cabane, la douche à effet de pluie en plein air et la baignoire sur pattes en fonte. En retour, ses voyageurs s'émerveillent devant le caractère unique de chaque logement, tout en resserrant leurs liens sous les arbres.

    « J'adore rencontrer mes voyageurs », dit-il. « Nous passons un moment convivial autour du feu. J'adore écouter leurs histoires. Tisser des liens, c'est ce que je préfère. »

    J'adore rencontrer mes voyageurs. Nous passons un moment convivial autour du feu. J'adore écouter leurs histoires. Tisser des liens, c'est ce que je préfère.
    Darrel, Airbnb Superhost,
    Atlanta, Géorgie

    Sauter le pas

    Darrel a passé beaucoup de temps à réfléchir à la façon d'investir dans ses passions, et pas seulement en tant qu'activité de second plan. « Le 12 juillet 2019, j'ai pris ma retraite », dit-il. C'est là que j'ai mis tout mon argent dans la cabane. »

    Il se considère à la retraite parce qu'il fait ce qu'il aime : partager des logements uniques et magnifiques qui permettent aux voyageurs de se retrouver.

    Grâce à une planification minutieuse et à un remboursement rapide des coûts, Darrel tire des revenus de son logement en accueillant des voyageurs. Son instinct entrepreneurial, ses trois diplômes et sa passion pour innover sont autant d'atouts, mais il insiste sur le fait que tout le monde peut réussir à proposer des séjours uniques.

    « Ce sont les différentes personnalités qui constituent la communauté Airbnb », explique-t-il. « Tout le monde peut réussir à créer, peu importe le budget. Vous n'avez pas besoin d'investir 70 000 $ US. Vous pouvez commencer avec une tente dans votre jardin. Il suffit de faire preuve d'imagination. Faites-moi confiance. »
    Ce sont les différentes personnalités qui constituent la communauté Airbnb. Tout le monde peut réussir à créer, peu importe le budget. Vous n'avez pas besoin d'investir 70 000 $ US. Vous pouvez commencer avec une tente dans votre jardin. Il suffit de faire preuve d'imagination. Faites-moi confiance.
    Darrel, Airbnb Superhost,
    Atlanta, Géorgie
    Vous souhaitez proposer des séjours uniques ?
    Commencer

    Points à retenir

    • Ce Superhôte a conçu un business plan pour créer des annonces uniques.

    • Il a transformé une cabane à outils nichée dans une domaine boisé en un logement à louer.

    • Axé sur le design et le caractère unique du lieu, il accueille désormais des milliers de voyageurs par an.

    • L'accueil de voyageurs sur Airbnb apporte du plaisir, de l'épanouissement et un revenu stable.

    Airbnb
    18 déc. 2020
    Avez-vous trouvé ces informations utiles ?